Historique du comité et ses présidents

Historique du comité et ses présidents

Le Judo en Loir & Cher

A quand remonte le démarrage du Judo dans le Loir & Cher?

Il semblerait que la première « exhibition » de Judo est eu lieu à Vendôme le 4 août 1946, d’après un document retrouvé dans les archives de l’U.S. Vendôme, et une photo retrouvée sur le Net..

Ce serait à partir de trois lieux géographiques que, petit à petit, le Judo s'implanta dans le département:

  • Blois
  • Romorantin
  • Vendôme

C'est sûrement Blois qui fut le pionnier en la matière autour des années 1950, sous l'impulsion de Roger Ravin qui s'était initié auprès de M. Vieville que l'on retrouve aussi dans le Loiret et l'Indre et Loire. A cette époque, la salle était gracieusement prêtée par le propriétaire du Café-Bal "La Tour Eiffel", situé en Vienne, face au parc des Expositions (actuellement station EDF). Le tatami (si l'on pouvait l'appeler ainsi) était constitué de tout ce qui pouvait amortir les chutes: tapis, moquette, descente de lit... Les boxeurs s'entrainaient au même endroit. La salle changea d'adresse pour atterrir, rue des Juifs (tatami constitué de copeaux recouverts d'une bâche) avant de rejoindre la salle des cheminots où se pratiquaient, aussi, la gymnastique et l'haltérophilie. C'est  là que vinrent les rejoindre la section d'Air Equipement (club FSGT). En 1953 (le 10 octobre), le club organisait un festival au Palais des Sports, avec la participation du J. C. Touraine et un programme copieux.

Les judokas marquants de cette époque furent, sauf omission de notre part (et qu'ils nous en excusent), Germain Minot, José Clément, Michel Hubert, Garnier, Gauthier (dit Lolote), Oueix...

En 1959, arrive des pompiers de Paris, Christian GALAIS, ceinture noire. Enseignant de sport à Romorantin et habitant à Blois, il va y fonder un club: le Budo Club de Blois qui s'installera 34 quai St Jean (où se trouve la piscine). Le club connaitra de nombreux déménagements (Centre médico sportif, caserne Maurice de Saxe, stade des Allées) avant de s'installer 106 route de Château-Renault.

Le premier passage de ceinture noire se déroulera à Blois en présence de M. CORREA (collège).

Christian Galais ouvrira des sections dans le Blésois: St Laurent (Rauch, Granger), Mer (Venon), Vineuil (Pautout, Neslias, A. Guénard, Ruiz, Chartier, Papon) et dans la vallée du Cher: St Aignan (Guénard), Montrichard (Tricot), Selles sur Cher (Pallancher). De plus il aidera le club de Romorantin et animera de 1961 à 1964, à la demande de Louis Lecaillon, alors CM,  une section à la base aérienne de Pruniers. Il accueillera, entre autres, Cabrillac, Breton, Girault à Blois...

Pour le Romorantinais, en 1957, c'est Saint Martin Sports, qui créa une section animée d'abord par Roger Macé, ceinture noire, venant de la Nièvre et qui s'occupait du club de Chabris (36). Il fut très vite relayé par Jean-Claude Gillot, alors ceinture verte. Les cours se déroulaient 2 fois par semaine sur un tatami constitué d'une bâche recouvrant de la bourre de laine fournie par les Etablissements NORMANT (entreprise de textile). Un de ses élèves, Jean Paul, créa le club de Salbris.

A partir de 1953, dans le Vendômois, on nota la présence de M. Vieville et les balbutiements d'un club animé par Jean-Paul Roché dans la salle de bal d'un hôtel situé au pied du Château. Suite à un accident survenu lors d'un entraînement, un judoka blessé est transporté chez le Docteur CHEVALLIER, ceinture marron, qui ignorait la présence d'une salle à Vendôme. Il se propose pour aider à l'animation et c'est ainsi que naîtra le Judo Club Vendômois le 15 novembre 1956. La commune mettra à disposition une salle au Quartier Rochambeau. Le club, composé de quelques mordus, va essaimer dans la vallée du Loir (TISON, LECOMTE, BIND, BEAUDU...) tout en se développant à Vendôme (TISON, BOCCACCIO, JOUET...). Le Vendômois n'intégrera la Fédération qu'en 1971 et deviendra une des vitrines du Judo en Loir & Cher.

Déjà des passages de grades avaient lieu en commun dans les sections du Blésois et de la vallée du Cher comme en témoignent les coupures de presse et, chose importante, les différents clubs du département s'étaient regroupés, dès 1962 en une:

"ACADEMIE DE LOIR ET CHER DES ARTS MARTIAUX JAPONAIS"

ce qui explique, peut-être, pourquoi le département fut choisi comme lieu de naissance de la LIGUE T.B.O.

En 1961 eut lieu un Gala de Judo auquel assistait MM. JAZARIN, LAGLAINE, CHALON et le président des Ceintures Noires M. JACQUEMIN.

En 1963, la ligue TOURAINE-BERRY-ORLEANAIS qui y avait été crée en 1962, y organisa sa première assemblée générale avec MM. BARBIER, POISSON, VALLET, BERTHOMMIER... Elle y reçut, un an plus tard (14 et 15 mars 1964) un expert japonais en la personne de M. FOUKAMI, désigné par la Fédération, qui anima un stage auquel participèrent soixante-dix ceintures noires et marron.

Après cette période arriveront Marc Oury puis Jean Papon (Bracieux, Cour-Cheverny, Contres...), Gérard Lorion (St Laurent et Avaray), Ventenat, Mazin...

C'est en 1968 que se forma le premier comité ayant pour dirigeants:

  • Président:      Christian Galais
  • Secrétaire:     Marc Oury
  • Trésorier:      Jean Papon

Les Présidents suivants seront:

  • Jean-Jacques Thévenin           1968-1969             (V2008)
  • Jacques Tricot                           1969-1971
  • Jean-Claude Gillot                     1971-1976
  • Marc Oury                                   1976-1978
  • Jacques Menel                           1978-2000 
  • Daniel Fauvinet                           2001-      

Tous œuvrèrent ou œuvrent encore pour structurer le Judo aux mieux des intérêts de tous afin de coller aux départements phares qu'étaient le Loiret et l'Indre et Loire. Ils y parvinrent mais dommage que la "Première Maison des Associations", où le Comité avait un bureau, fut située dans un quartier qui devint de plus en plus "sensible". Aujourd'hui, grâce au Conseil Général et au CDOS 41, le Comité est hébergé dans la nouvelle "Maison Départementale du Sport", avenue de Châteaudun à Blois.

Grâce à la municipalité de Vendôme, un dojo départemental vit le jour en 1993. Une classe départementale, fermée depuis, fut ouverte à Mondoubleau. 

Outre les présidents, beaucoup de judokas du département participèrent ou participent encore à la vie de la Ligue dans différentes commissions: Lorion, Jouet Beaudu, Papon, Chartier, Lepape, Fauvinet, Ménel, Thébault G...

Saison 2010-2011, 2011-2012 :

 Faute de dirigeants la section Judo du JYGA Thésée est mise en sommeil, les licenciés rejoignent le JC St Georges/Cher. Le JC Montrichard rejoint à son tour le JC St Georges. Le nouveau club JC Val du Cher.

Le JC Blésois et l’UJ du Blésois, décident d’un commun accord de fusionner, et nous voyons cette saison, la naissance du Blois Judo.

L’A.S.J. Mondoubleau (JC Mondoubleau) disparait, un nouveau club apparait à Mondoubleau : le JC Formateur du Perche Vendômois.

Ce 12 mai 2012 à l’Institut National du Judo, notre ami Jean Papon présenté avec succès son 6ème dan, et devenait ainsi le 1er et le plus haut gradé du Loir & Cher. Bravo à toi Jean, et surtout merci pour ton investissement. Enfin, nous avons un haut-gradé !

Malheureusement, ce début d’année 2012, a été marqué par le décès de Michel Barbier, président-fondateur de notre ligue. Un grand merci à toi Michel, pour ton dévouement à la cause du Judo. Merci pour ton amitié, lors de nos rencontres, tu ne manquais jamais de me demander des nouvelles du Loir & Cher et de ses clubs.


 


Equipes concernées toute l'association
Participer au site : news photo video
avatar Se connecter